logo-Corsino

SCENE44

Artistes et chercheurs en résidence

Rocio Berenguer / Marja Christians  

 ERGONOMICS

22 mai > 1 juin 2017


Présentation :

La fiction développée dans la création chorégraphique Ergonomics est centrée sur les caractéristiques actuelles du corps urbain afin de proposer des solutions intelligentes pour le corps du futur. Quelles adaptations et quels usages du corps se projettent dans l’espace d’une ville intelligente du futur.

L’équipe d’ Ergonomics se déguise en une entreprise innovante et fictive.

Cette confusion entre fiction et réel questionne les nouvelles stratégies du marketing et détourne le discours des start-up sur l’innovation dans le monde de l’entreprise.

 

Générique :

conception, chorégraphie : Rocio Berenguer, Marja Christians

danse : Marja Christians, Louis Gillard

recherche : Sarah Fdili Alaoui

graphisme : Gregoire Belot

image : Nayan Ducruet, Hector di Napoli

régie : Sylvain Delbart

collaboration : Lucie Brochard, Mathilde Ramadier, Isabel Schwenk, Frédéric Bechet, Marc-Williams Debono, Benoît Favre

Production :  Pulso, Décalab

Avec le soutien de : L’ADAMI, DRAC PACA, la Ville de Marseille.

En collaboration avec le Laboratoire LIF de L'Université Aix-Marseille.

Residences de coproduction : CDA D'Enghien-les-Bains, SCENE44 . n + n Corsino, Marseille, TransportTheater, Munich, Système Castafiore, Grasse, PATHOS, Berlin, Vierte Welt, Berlin, KLAP, Maison pour la danse, Marseille, Le Hublot, Nice, 

 

ergonomicscorporate.com

 


 

Sarah Fdili Alaoui et Tamara Erdé

 SKIN

18 > 24 avril 2017


Présentation :

La création SKIN de Sarah Fdili Alaoui, chorégraphe, et Tamara Erdé, cinéaste, questionne la conscience du corps, la sensibilité de la peau et l'altérité.
Un dispositif technologique composé de capteurs physiologiques enregistre en temps réel les activités musculaires et les pulsations cardiaques de deux danseuses.
Comme une seconde peau, ces capteurs de proximité et de toucher révèlent un aspect intime des deux interprètes et offrent de nouvelles frontières à leurs corps dans un espace augmenté.

 

Générique :

chorégraphes : Tamara Erde et Sarah Fdili Alaoui
vidéaste : Tamara Erde
chercheur : Sarah Fdili Alaoui
interprètes : Noellie Poulain, Lisa Bicheray, Laura Boudou
notateur du mouvement : Sarah Fdili Alaoui
développement informatique et recherche : Niels Mourette et Sarah Fdili Alaoui
musique : Alejandro Van Zandt Escobar
son : Cedric Lionnet 


saralaoui.com




Cie Essevesse

 ON/OFF

13 > 23 mars 2017


Présentation :

Le monde est fait de discontinuités et chaque expérience naît de ces discontinuités.
Les formes et les phénomènes de l’univers s'expriment en une suite de ON et de OFF, ce qui nous permet d'interpréter et d'identifier tout ce qui nous entoure.
Nos sens perçoivent d'abord la part visible, le ON, pourtant la réalité ne serait pas complète sans la part masquée du OFF.
Le corps et la danse créent inévitablement un lien entre ces deux aspects.
"Avec cette création, je questionne, en tant que chorégraphe, l'endroit où se situent ces passages de complétude et comment l’interprétation transcende ce que l’on appelle le genre tout comme ce qui est impacté par ce concept.
En acceptant bien entendu que certaines différences ou similarités soient également induites par la personnalité des danseurs."

 

Générique :

conception, chorégraphie : Antonino Ceresia
interprètes : Ines Abdou, Sylvi Shkembi
création image : Mathilda Goli, Cyril Nesty, Camille Renoux
développement des interactivités : Sylvain Delbart
création sonore : Marie Bernard

avec le soutien de : le Transformateur, Allauch, Atelier Dantza, Pau, SCENE44 . n + n Corsino, Marseille

 

essevesse.com




Cie Dodescaden

 Les maîtres fous

13 > 23 février 2017


Présentation :

Avec cette nouvelle création, Dodescaden met en scène les états du corps social contemporain et par là même continue son domaine de recherches, en référence et à la lumière du film emblématique de Jean Rouch, Les Maîtres Fous (1954).

Quelle serait alors notre cérémonie de possessions contemporaines? 

Portée par une nécessité intime et collective, la ritualisation des corps  dans ce processus chorégraphique hybride performance scénique, installation muséale et corpus documentaire.

 

Générique :

conception : Laurence Maillot & Jeremy Demesmaeker 

interprètes : Laurence Maillot, Nathalie Masseglia, Michaël Allibert

plasticien sonore : Allister Sinclair

anthropologue : Baptiste Buob

Production :

Mali Kadi, SCENE44 . n + n Corsino, Ville de Valbonne.

avec le soutien de : la Fondation Jean Rouch, des Films de la Pléiade, du CNRS Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie comparative, de la Scène Nationale Le Merlan, de L’Entrepont, du Transformateur, du CDC Les Hivernales et du Centre National de la Danse.

 

dodescaden.com

 


 

Sarah Fdili Alaoui et Tamara Erdé

 SKIN

 phase de réalisation

19 > 21 décembre 2016


Présentation :

SKIN, pièce chorégraphique, intègre un dispositif interactif pensé tel une seconde peau.
Des capteurs physiologiques sur le corps des danseuses définissent un système relationnel avec l'image et le son.
Les interprètes génèrent un autre espace que celui de leur danse, reflété en temps réel par leurs mouvements intérieurs et leurs sensations les plus fines.
SKIN questionne la conscience du corps activée par les processus technologiques, la sensibilité de la peau, ainsi que les différentes interactions avec l'autre, le corps étranger.
De nouvelles limites, bordures et frontières dessinent une hybridation sensible.

 

Générique :

chorégraphes : Tamara Erdé et Sarah Fdili Alaoui
vidéaste : Tamara Erdé
chercheur : Sarah Fdili Alaoui
danseuses : Noellie Poulain et Lisa Bicheray
notateur du mouvement : Sarah Fdili Alaoui
développement informatique et recherche : Niels Mourette et Sarah Fdili Alaoui
musique : Alejandro Van Zandt Escobar

avec le soutien de :
Institut National de Recherche en Informatique et Automatique (INRIA)
Université Paris-Sud / Paris Saclay Laboratoire de recherche en Informatique
Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)


saralaoui.com

 



AI_am collective

 if self = other 

14 - 24 novembre 2016


Présentation :

Depuis 2013, le projet de recherche AI_am explore les territoires où l'Intelligence Artificielle (IA) et la danse contemporaine peuvent se nourrir et se stimuler mutuellement. Il rassemble des spécialistes des domaines de la danse, des sciences cognitives, de l’art graphique et de l’encodage. AI_am utilise divers moyens de communication pour questionner l'Intelligence Artificielle et sa place dans le monde.

Le collectif AI_am est en phase initiale d'une création dont la première aura lieu à l'automne 2017 à Budapest. La performance, intitulée provisoirement if self = other [si soi-même = autre], questionne le rapport entre le corps et l'empathie, en ce qui concerne l'interaction Humain - Humain ainsi que l'interaction Humain - Intelligence Artificielle. Est-ce que le corps physique détient à lui seul la capacité d'éprouver et d’exprimer de l'empathie ? Est-ce qu’une Intelligence Artificielle est capable d'empathie ? Comment peut-il y avoir un échange plus fructueux entre les corps humains et les corps virtuels ? Comment ces interactions peuvent transcender un mode de représentation qui implique le public de manière saisissante ?


Générique :

recherche chorégraphique : Valencia James, Nina Kov 
recherche en IA : Alexander Berman
motion capture, traitement : Gaspar Hajdu, Gabor Papp
collaboration artistique : Petra Ardai

Production :

production : The Swedish Arts Grants Committee
coproductions : Trafó, Centre d'Art Contemporain (Budapest), 3:Vaningenn Centre d'Art et de Danse (Gothenburg)
avec le soutien de : Workshop Fondation (Budapest), SCENE44 . n + n corsino (Marseille)

 

valenciajames.com

 


 

n + n Corsino

 Between the lines

 

Année France - Corée 2015-2016 . Temps fort à Marseille en mai 2016

19 avril - 30 juin 2016


Présentation :

n + n Corsino ont réalisé deux créations sur les rapports de mouvement entre calligraphie et chorégraphie : Bangalore Fictions (Inde, 2013) et Signs (Chine, 2014).
C'est l’origine animale et végétale du tracé calligraphique comme stylisation des formes en mouvement qui les a intéressés : le geste fait signe.
La calligraphie coréenne déconstruit la chinoise au XVème siècle, se recompose en alphabet et sa graphie devient géométrique : elle connaît un développement qualifié de scientifique.
Dans Between the lines, une danse s'invente en langue et réciproquement.

Cette création associe des artistes coréens et français en résidence à SCENE44.

 

Générique :

chorégraphie et conception : Nicole Corsino, Norbert Corsino
danse : Bo Ra Kim, Jae Duk Kim
texte : Yu-Joo  Han, Claudine Galea
calligraphie et traduction : Mihwi Park
scénographie 2d et 3d : Nicolas Ballu,
infographie : Anaël Seghezzi
développement : David Elahee
musique : 4 percussionnistes (Samulnori), Jacques Diennet
direction de la photo : Massimo Gardone, Alessandra Muran 

Production :

partenaires coréens :
Songdo City IFEZ
JARB-ART (Songdo)
Artproject Bora (Seoul)
MOFA ( Ministry of Foreign Affairs)
MCST (Ministry of Culture Sports and Tourism)
KAM ( Korea Arts Management Service)
KOCIS (Korea Culture and Information Service)

partenaires français :
Danse 34, Productions
Ville de Marseille
Institut Français
Ambassade de France en Corée
Editions De Crescenzo 

 



Cie Daniel Larrieu - Astrakan

 FLOW 612

14 - 24 mars 2016


Présentation :

FLOW 612 (création 2016) est une expérience musicale, chorégraphique et cinétique, écrite pour les enfants. Dans un décor végétal de feuilles et de fleurs d’une jungle imaginaire, le son et la lumière évoluent pendant une période d’une vingtaine de minutes. 
Objet multimédia à danser, les mouvements et la présence des enfants produisent la diffusion d’une partie de la musique. Les enfants sont invités à observer les changements de couleurs de la lumière sur une grande toile imprimée. Elles, ils, dansent sur des sons, générés par 48 capteurs au sol.
Tableaux de lumières et de rythmes, jeux d’espace à danser, combinaison de vitesses, de genres et de couleurs : cette création est proposée en installation dans le cadre des écoles, des lieux de spectacle vivant, festivals ouverts au jeune public, axés sur la programmation de dispositifs numériques innovants et transdisciplinaires.

 

Générique :

conception artistique : Daniel Larrieu
scénographie : Apolline Couverchel, Benjamin Favrat
musique : Antoine Herniotte
processus numérique, lumière : Gauthier Haziza
réalisation, installation, régie : Franck Jamin, Christophe Poux
transmission à la médiation : Jérôme Andrieu, Agnès Coutard, Anne Laurent
impression toile : Scanachrome

Production :

Compagnie Astrakan sur une invitation de l’École Pierre Budin, avec le soutien d’Agnès b et de la Fondation Seligman 
coproductions : CDC Picardie, CDC Toulouse, Les Bains Numériques Centre des arts (Enghien-les-Bains), LUX (Valence), Le Grand R (La Roche-sur-Yon), KLAP (Marseille), SCENE44 . n + n Corsino (Marseille)
avec le soutien du DICRéAM
la Cie Astrakan reçoit le soutien de la DRAC Ile-de-France
Daniel Larrieu est artiste invité à La Ménagerie de Verre pour l’ensemble de ses projets
remerciement : Pierre Perrin, directeur de l’école Pierre Budin, l’ensemble des professeurs et des élèves, Mathias Coullaud, Dominique Brunet, Marc Pierat de Comportements-Sonores l’Agence


www.daniellarrieu.com

 


 

Cie Dodescaden

 Karoshi

7 - 17 décembre 2015


Présentation :

Karoshi situe ses 3 interprètes à la limite de l'expression du toujours faire et produire, à tout prix.
Epuisement, conditionnement et résistance vont jusqu'au délitement de soi.
Soumise à une tension permanente, leur intranquillité se nourrit de leur incendie intérieur.
La matière sonore captée, issue du mouvement des corps et de la voix des danseurs est traitée avec des décalages temporels. Les sons filtrés ou bruts viennent rythmer de manière aléatoire ou contrôlée les états paroxystiques des interprètes.

 

Générique :

proposition : Laurence Maillot, Jeremy Demesmaeker
interprètes : Nathalie Masséglia,  Laurence Maillot, Jeremy Demesmaeker
plasticien sonore : Allister Sinclair
plasticien lumière : Fred Pinault
regard extérieur : Michaël Allibert 

Production : 

production : Mali Kadi, CDC Les Hivernales (Avignon), KLAP Maison pour la Danse (Marseille), Entre-Pont (Nice) dans le cadre des résidences accompagnées 2016
avec le soutien de : Montévidéo (Marseille), Le Transformateur (Allauch), La Zouze - Cie Christophe Haleb (Marseille), le Théâtre du Merlan (Marseille), SCENE44 - n + n Corsino (Marseille), Région Paca, CG13, Ville de Marseille

 

dodescaden.com




Sara Lupoli

 Album

2 novembre - 13 novembre 2015


Présentation :

Album est une recherche qui joue sur le paradoxe entre la surabondance des images auxquelles nous sommes exposés et celles dont nous sommes en partie les auteurs.

La performance proposée entreprend un voyage vers la profondeur de la psyché et de l’intimité.
Elle s’enracine dans les méandres lointains de notre construction personnelle.
Une chute fondamentale nous permet de renaitre avec plus d’intensité au travers de l’illusion de la scène.
Le Creative coding un logiciel développé pour la performance Album analyse en temps réel les mouvements sur scène, en se basant sur l’action performative des danseurs et la couleur des différents éléments présents.
- le déplacement de l’arrière plan : processus d’analyse des mouvements (sans fond vert), captation en temps réel, réalisé par différents algorythmes (arrière-plan, substitution et Frame Difference).
- le déplacement des pixels, matérialisé avec Slitscan, utilise des filtres numériques pour élaborer des animations.
- le Glitch, par l’accès non conventionnel à la mémoire de l’ordinateur, offre la possibilité de concevoir des images imprévisibles et accidentelles avant la performance.

 

Générique :

conception, réalisation, chorégraphie : Sara Lupoli
interprètes : Elena Cocci, Marianna Moccia
programmation système : Fiorenzo Ramaglia
musique : Vito Pizzo
stylisme : Pina Lupoli, Nuage s.r.l.

Production : 

PianoBe (Marseille)
coproduction : Città della Scienza, Naples / Centro Korper, Naples / Accademia delle Belle Arti, Naples / SCENE44 • n + n Corsino, Marseille
avec le soutien de : Klap Maison Pour la Danse, Marseille / Art Garage, Naples

 



n + n Corsino

 Between the lines - navigations chorégraphiques interactives

14 septembre - 30 octobre 2015


Présentation :

Between the lines, basé sur des textes de HanYu-joo et de Claudine Galea est traité comme un roman graphique où mots, images et sons s’hybrident dans un processus narratif interactif et génèrent l’imaginaire d’une construction gestuelle.

Une suite de séquences chorégraphiques joue sur ces notions et prend comme base ce motif. Elles sont mises en relation dans une signature du mouvement, celle des corps et celle des écritures, avec les éléments des textes calligraphiés en coréen, et intègrent le développement d’outils technologiques spécifiques.

Cette création associe des artistes coréens et français, réalisée en France et en Corée.

Elle se présente sous la forme d’installations interactives.


Générique :

chorégraphie, conception : Nicole Corsino, Norbert Corsino

artistes coréens :

texte : Han Yu-Joo 

calligraphie : Park Mihwi

danse : Kim Bo Ra,  Kim Jae Duk

musiques : 4 percussionnistes (Samulnori)

artistes français :

texte : Claudine Galea

scénographie 2d, 3d : Nicolas Ballu,

infographie : Anaël Seghezzi

développement : Pierre Adane

design sonore : Jacques Diennet

direction de la photo : Massimo Gardone

Production : 

partenaires coréens :

Songdo City Art Center, Korean Cultural Office

partenaires français :

Danse 34, Productions, Ville de Marseille, Institut Français, Editions De Crescenzo

 


 

Emmanuelle Raynaut

 POURQUOI MOI

22 - 26 juin 2015


Présentation :

POURQUOI MOI est une traversée de la mémoire humaine et non humaine.
POURQUOI MOI revisite l’humain du XXIème siècle au filtre de ses violences.
Disparition, morcellement, démembrement sont au cœur de cette création chorale, née au cours d’une longue résidence à Beyrouth et à Rome dans les archives de l’ONG UMAM et les réserves du Vatican. POURQUOI MOI est une installation-performance qui travaille le détournement et l’incorporation de l’archive historique à partir d’un processus de collecte et de création de dessins.
Cette famille d’œuvres multiplie les formats et déplie les croisements d’écritures : visuelles, sonores, chorégraphiques. Le dessin joue un rôle primordial au sein de ce protocole, de même que l’écriture numérique qui vient relayer la simultanéité perceptive de l’œuvre.
L’expérience immersive de la traversée est au coeur de POURQUOI MOI à SCENE 44, elle est vécue et partagée par les performeurs et les spectateurs autour d’une visite en 3D rassemblant en son sein tous les formats de la famille d’oeuvres.
Les corps passent du plateau à l’écran et de l’écran au plateau : la résidence est l’occasion de mettre en tension le vivant et le virtuel, en brouillant expérience singulière et collective. Le déplacement des visions intuitives est ici relayé par l’Oculus Rift. Ce jeu d’échelles technologiques du low tech à l’high tech place le vivant sous un éclairage inédit en faisant résonner les frontières perméables de cette création trans-genre.


Générique :

conception, réalisation, chorégraphie : Emmanuelle Raynaut  
interprètes : Satchie Noro, Lorena Dozio, Aline Ruggeri, Odette Bernard, Kerwin Rolland, Johanna Korthals Altes
direction image : José Césarini
montage vidéo : Romain Le Roux
programmation : Nicolas Djaal

Partenaires :

AREP-Cie Région Centre

coproduction : UMAM The Hangar, ZINC - Friche Belle de Mai, SCENE44 • n + n Corsino, Les Bancs Publics - Cie Maroushka/ Festival Ecoute Voir, LIEUX FICTIFS
en partenariat avec le CENTQUATRE-PARIS, BETONSALON, le CERILAC et UDPN, La Muse en Circuit et avec le soutien du DiCRéAM, aide à la maquette et à la production
remerciements au MERLAN et à Dans les parages projet de la ZOUZE - Cie Christophe Haleb.

arep-compagnie.net

 



Xiao Ke Group - Shanghai

Recipient CC - Milan  

 Danse entre les lignes

14 - 23 avril 2015


Présentation :

La collaboration artistique entre Xiao Ke et Zhou Zi Han investit les domaines de la danse et des représentations multimédias. Elle relie la vie des artistes à sa représentation urbaine.
Le processus des deux artistes s'inspire de l'idée que ce qui vient de la vie disparaît dans la vie.
Le Collectif Recipient crée des productions interactives d'une manière subtile et minimaliste.
One Thousand Threads connecte plusieurs lieux de la Route de la Soie de façon aléatoire, au moyen de motifs textiles d'origine chinoise.


Générique :

chorégraphe : Li Ke
danseurs : Jiang Fan, Li Yong, Li Chen Chuan
plasticien : Zhou Zi Han
scénographe : Zhou Jie
directeur artistique, graphiste du mouvement : Ignazio Lucenti
animateur, illustrateur : Germaine Colajanni
compositeur, création sonore générative : Alessandro Inguglia
metteur en scène, technicien : Andrea Ghia 
réalisateur, musicien, régisseur technique : Martino Coffa

Partenaires :

production : Arthub Asia, Recipient CC, Value Retail, SCENE44 • n + n Corsino

www.xiaokelee.com

www.recipient.cc

 



Greg Beller

Richard Dubelski

 Ré-percussions

30 mars - 9 avril 2015


Présentation :

Dernière résidence à SCENE44 du projet Synekine, qui inaugure la prochaine création de Greg Beller et Richard Dubelski, La brèche, à la Péniche Opéra le 18 mai 2015.


Assis à une table de café, un homme attend un rendez vous.

Rapidement, il ne sait plus qui il attend, ni pourquoi.
Pendant que les numéros inscrits sur son téléphone s’effacent, il mène l’enquête sur une identité qui se déforme et se reforme au fur et à mesure.


Générique :

conception : Greg Beller, Richard Dubelski 
designer, développeur : Greg Beller 
musique : Richard Dubelski, Greg Beller
interprète : Richard Dubelski 
vidéo, lumières et scénographie : Yann Philippe 
développeurs associés : Jules Françoise, Samuel Toulouse, Yann Philippe 
développeur hardware : Emmanuel Fléty 

production :

Corps à Sons, Synekine Project, La Péniche Opéra,
Formes Elémentaires, SCENE44 • n + n Corsino
partenaires :

IRCAM-CNRS, Ubris Studio, LMA-CNRS, GMEM
résidences de production :

IRCAM PRRM 2014, Paris, SCENE44 • n + n Corsino, Marseille

www.gregbeller.com

 


 

Rocio Berenguer

 Homeostasis

23 février - 5 mars 2015


Présentation :

Avec Homeostasis, Rocio Berenguer, nous entraine vers une reprogrammation d’elle-même, grâce aux appareillages techno, ADN compris, pour atteindre une résilience de son Flamenco.


Générique :

auteur et interprète : Rocio Berenguer 

assistant chorégraphie : Thomas Danielis 

regard extérieur : Berrahondo Txiqui 

créateur son : Charles Sadoul 

développeur graphique : Aurélien Krieger 

informatique fondamentale et appliquée (Laboratoire d’informatique - LIF-CNRS de l’Université d’Aix Marseille) : Frédéric Bréchet 

Partenaires :

co-production :CDA Centre d'Art, Scène Conventionnée Ecritures Numériques - Enghien-les-Bains, SCENE44 • n + n Corsino, Compagnie Pulso

presse

www.pulsopulso.com

 


 

Pascale Houbin

Dominique Dupuy

 ACT (2)

9 - 12 février 2015


Présentation :

Finalisation du film ACT coproduit par le Théâtre National de Chaillot et SCENE44.

Suite à la première résidence, Pascale et Emma seront aux commandes dans le studio de postproduction de SCENE44, Dominique posera sa voix dans le studio son du Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique (CNRS, Marseille)

 

Réalisé par Pascale Houbin, à partir du spectacle Acte sans Paroles, créé par Dominique Dupuy en référence à l’œuvre atypique de Samuel Beckett, en février 2013 au Théâtre National de Chaillot à Paris.


Générique :

danse : Dominique Dupuy; réalisation : Pascale Houbin; image : François Delebecque; montage : Emma Baude

Partenaires :

co-production : SCENE44 • n + n Corsino, Théâtre National de Chaillot, Dominique Dupuy, Compagnie Non de Nom

avec la participation de : Ubris Studio et du Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique (CNRS, Marseille) 

 


 

Pascale Houbin

Dominique Dupuy

 ACT

5 - 7 décembre 2014 


Présentation :

Acte sans Paroles a été créé par Dominique Dupuy à partir de l’œuvre atypique de Samuel Beckett, en février 2013 au Théâtre National de Chaillot à Paris.
A partir de la trame du spectacle, tous les gestes chers à Dominique Dupuy seront codés par l’image.
Avec le photographe et cinéaste François Delebecque, nous irons en chercher les lignes, les angles, les courbes, les arabesques, les dessus et les dessous.
ACT s’inscrit dans le projet Aujourd’hui à deux mains, constitué d’une série de portraits gestuels dans le monde du travail, réalisée par Pascale Houbin.


Générique :

danse : Dominique Dupuy; réalisation : Pascale Houbin; image : François Delebecque; montage : Emma Baude; photo : Quentin Bertoux 

Partenaires :

Compagnie Non de Nom, Dominique Dupuy, SCENE44 • n + n Corsino, Théâtre National de Chaillot

 


 

3ème épisode de la série Greg Beller et ses performers

 Projet Synékine - Le palais de la mémoire

6 - 10 octobre 2014


Lauréat de la 5ème édition du Programme de Résidence en Recherches Musicales de l'IRCAM 2014 


Présentation :

Ce projet fusionne le geste et la voix par l'innovation technique.
Chercheurs, développeurs et performers associés pour enrichir le langage du corps.

Le palais de la mémoire est un moyen mnémotechnique disparu après le Moyen-Âge. Un orateur pouvait mémoriser un long discours, en le répartissant dans les endroits différents d’un lieu imaginaire. Le palais de la mémoire est la chorégraphie de deux improvisateurs évoluant au sein du nouveau dispositif Sound Space. 

Installation métaphore, sculpture sonore, le lieu offre au public la possibilité de visiter le souvenir de l’autre.


Générique :

concepteur & designer : Greg Beller

interprètes & performeurs : Richard Dubelski, Jean Charles Gaume

design vidéo : Yann Philipe

développeurs : Yann Philipe, Greg Beller

développeurs associés : Jules Françoise, Samuel Toulouse
développeur hardware : Emmanuel Flety
artiste associé : Norbert Godon
Partenaires :
production: Synekine Project, Formes Elémentaires, SCENE44 • n + n Corsino
partenaires : IRCAM-CNRS, Ubris Studio, LMA-CNRS, GMEM
résidences de production: IRCAM PRRM 2014 Paris, SCENE44 • n + n Corsino, Marseille

 


 

Rocio Berenguer  

 Corps/Non-lieu en “event”

23 - 24 septembre 2014 - 18h Sur réservation


Lauréat du premier prix de la création au Festival Bains Numériques 2014


Présentation :

“Corps/Non-lieu s’articule ainsi autour de trois modules avec comme figure centrale la caméra. Grâce à la technique du tracking, les mouvements des danseurs saisis par l’objectif induisent une traduction sonore et graphique projetée en temps réel. Par sa proximité avec les danseurs, le spectateur est impliqué dans ce processus de conversion où le réel ne cesse de basculer dans un virtuel en devenir.”

Hugues Le Tanneur,  Les Inrockuptibles

 

Générique :

texte, chorégraphie et interprétation : Rocio Berenguer

interprétation danse : Sarah Lupoli

création sonore et musicale : Martin Maire

développement logiciel : Cédric Lachasse, Naoyuki Tanaka

Partenaires :

 Co-production: Nicéphore Cité; La Péniche, Chalon-sur-Saône

Résidences de production: L’Entrepont, Nice; Le Citron Jaune, CNAR, Port-Saint-Louis; Deletere, Marseille; FAI AR, Marseille; Lézarap’art, Marseille; CEFEDEM La Martine, Lyon; Point Ephémère, Paris; SCENE44 • n + n Corsino, Marseille

Avec le soutien de la Drac Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

 


 

Rocio Berenguer 

 Homeostasis : Flamenco new wave at the second floor

16 - 26 septembre 2014


Présentation :

"Tentative de reprogrammation de la mémoire morte de mon corps.

Un dialogue technique et surréaliste s’établit entre l’ordinateur et moi.

J’ai le désir de recodifier mon corps à travers l’univers flamenco et le langage de la programmation".

 

Le dispositif informatique de reconnaissance de la parole est réalisé en collaboration avec Alexis Nasr et Frédéric Bechet,

chercheurs au Laboratoire d'Informatique Fondamentale (LIF-CNRS) de l’Université d'Aix Marseille (AMU) : développement d’un système qui permet au danseur de contrôler par la voix des dispositifs scéniques de manière automatisée.

Le développement de ce programme s’inscrit dans le cadre des mémoires de recherche pour les étudiants en Master2, informatique fondamentale et appliquée. 

 

Générique :

auteur, interprète :  Rocio Berenguer 

metteur en scène : Berrahondo Txiqui

assistant à la chorégraphie : Tomas Danielis 

créateur son et régisseur technique : Charles Saoudoul 

développement graphique : Tooms Reso-nances

Partenaires :

Coproduction : CDA Centre d'Art, Scène Conventionnée Ecritures Numériques - Enghien-les-Bains, SCENE44 • n + n Corsino

Première : Octobre 2015, CDA Centre d'Art, Scène Conventionnée Ecritures Numériques - Enghien-les-Bains, Paris.

creacionesinpulso.wordpress.com

 


 

Greg Beller et ses performers :

Richard Dubelski, Stéfany Ganachaud, Jean-Charles Gaume, Yann Philipe


étape 2  : 7 - 18 avril 2014

 Les battements du temps : extension et compression temporelles du corps 


Générique :
Directeurs de recherche : Greg Beller et Richard Dubelski
Développeurs : Greg Beller
Développeurs associés : Pierre Desprat, Riccardo Borghesi, Jules Françoise
Chercheurs associés : Frédéric Bevilacqua, Norbert Schnell, Axel Röbel, Jules Françoise
Artiste associé : Norbert Godon

Partenaires :

IRCAM-CNRS, SCENE44 • n + n Corsino, Ubris Studio, LMA-CNRS, GMEM
 

 

Pascale Bongiovanni - Groupe SansDiscontinu

 Burn out  

20 - 24 janvier 2014


Présentation :

Petit traité lumineux, BURN OUT se détourne comme un clin d’oeil d’une hypothétique conférence. Il s’agit ici d’une convocation à vivre la lumière physiquement.

 

Épuisement dans le monde du travail, BURN OUT catapulte un corps de régie sur scène dans une danse frénétique. Un corps ne parlant qu’un seul langage : lampes, filaments, cables… Un corps habité par la lumière et qui ne s’exprime qu’au travers du courant alternatif ou continu.

 

Concepteur lumière, Pascale Bongiovanni est aussi ampoulagiste, éclairologue. Elle aborde son métier à travers une approche intuitive faite du plaisir enfantin de pousser des boutons, de sensualité, d’humour… et de violence.

www.sansdiscontinu.com

 

Générique :

Conception, lumière, scénographie, interprète : Pascale Bongiovanni
Assistant mise en scène et vidéo : Loran Chourrau
Musique : Nicolas Lespagnol-Rizzi
Assistante plateau : Muriel Laborde
Logistique, training, oeil extérieur : Fanette Guillaume Gentil
Photo : Erik Damiano

Remerciements :
Théâtre des Bernardines, Montévidéo / Hubert Colas, Lieux publics – Centre national de création, Ballet National de Marseille, Théâtre du Gymnase – Marseille. Merci à Aurélie Leroux et Sacco

 



Greg Beller et Richard Dubelski  

 Projet Synékine  

étape 1,  13 - 18 janvier 2014 


Présentation :

Le projet Synékine regroupe des recherches performatives et scientifiques pour la construction d’un nouveau langage expressif. 
Le néologisme «synékinésie», est construit à partir des termes grecs «syn»(union) et «kinesis» (mouvement). 
Par analogie à la «synesthésie», phénomène dans lequel deux ou plusieurs sens perceptifs sont associés, la «synékinésie» refléterait notre capacité à associer deux ou plusieurs sens moteurs. Dans le projet Synékine, les interprètes élaborent un langage fusionnel mêlant geste vocal, geste manuel et mouvement dans l’espace. Ce langage est augmenté par un environnement interactif constitué de capteurs et autres nouvelles interfaces Homme-Machine.

Greg Beller

www.gregbeller.com

 

Générique :

Directeurs de recherche : Greg Beller et Richard Dubelski

Interprètes/performers : Jean Charles Gaume, Dalila Khatir, Constance Larrieu, Richard Dubelski, les membres du Lab SEM

Scénographie : SCENE44

Lumière : SCENE44

Vidéo : Yann Philipe

Développeurs : Greg Beller, Marco Peron

Développeurs associés : Pierre Desprat, Riccardo Borghesi, Jules Françoise

Chercheurs associés : Frédéric Bevilacqua, Norbert Schnell, Axel Röbel, Jules Françoise

Artiste associé : Norbert Godon

Partenaires :

IRCAM-CNRS, SCENE44 • n + n Corsino, Ubris Studio, LMA-CNRS, GMEM, Lab SEM


background_corsino