logo-Corsino

SILENT PARTY - SCENE44 . n + n Corsino

12, 13 et 14 octobre 2017

SILENT PARTY - SCENE44  .  n + n Corsino SILENT PARTY, Perceptions du temps dans le silence de la danse Trois journées d'expérimentations, d'events et de workshops sont proposées autour de ce thème. SILENCE-S est un projet à l’initiative de Dominique Dupuy et porté par le Théâtre National de Chaillot, en partenariat avec : Les Inrockuptibles, Le Monde, Arte, France Culture, Philosophie Magazine, et avec la collaboration du Collège International de Philosophie.

SILENCE-S
12, 13 et 14 octobre 2017

Perceptions du temps dans le silence de la danse.
Trois journées d'expérimentations, d'events et de workshops sont proposées autour de ce thème.

SCENE44  .  n + n corsino
Scène européenne de création chorégraphique et d'innovation numérique Marseille, Pôle Média Belle-de-Mai

En partenariat avec :
Le LMA, Laboratoire de Mécaniqe et d'Acoustique (CNRS, Marseille)
L'ISM, Institut des Sciences du Mouvement Etienne-Jules Marey, (Aix-Marseille Université & CNRS)
Le LESA, Laboratoire d’Etudes en Sciences des Arts (Aix-Marseille Université)
La Nouvelle Cinémathèque de la Danse, Centre National de la Danse, Paris

SILENT PARTY

La perception empirique d'un temps élastique est connue de tous.
Dans le silence, le danseur a une perception cognitive singulière du temps et c'est une préoccupation artistique  récurrente dans l'histoire de la danse.
Les interprètes d'une pièce chorégraphique sont plus sensibles, dans le silence, à la perception de leur temps propre. Ils modifient leurs tempi en fonction de la durée globale de la pièce.
Les dilatations et contractions temporelles de chacun s'accordent à préserver cette durée qui tend à rester constante, comme un système vivant qualifié à l'équilibre dans le langage scientifique.
Ce silence n'est pas absolu, il est le couplage des sons provoqués par les déplacements et des sons internes de chacun. Il varie d'un individu à l'autre. Un silence donc relatif et variable qui laisse des empreintes sonores.
Réalisée dans le cadre de protocoles scientifiques, l'étude des variations temporelles de chaque interprète à l'intérieur d'une pièce chorégraphique exécutée dans ce silence-là, peut confirmer que le temps est composé d'instants continûment modulables. Chaque instant se distend jusqu'à un autre instant, comme des bulles dans une mousse fine d'instants.
Si le temps est éternel et continu alors existe-t-il? S'il est séquentiel et mesurable qu'il y a t-il entre deux instants? Ces questions disparaissent dans le silence de cette mousse temporelle : les danseurs éprouvent dans le silence une structure topologique du temps.
Même si ces instants sont goûtés par les danseurs avec un désir d'éternité, et cela reste une fiction vitale, la danse devient science du mouvement dans le silence de l'instant.

n + n Corsino

supplément lesInRocKuptibles


Voir le site
background_corsino